Skip to main content
It looks like you're using Internet Explorer 11 or older. This website works best with modern browsers such as the latest versions of Chrome, Firefox, Safari, and Edge. If you continue with this browser, you may see unexpected results.

Données de la recherche

Quelques ressources pour vous accompagner dans la gestion des données de la recherche

Une liste de diffusion pour les données de la recherche

Nous vous proposons une liste de discussion et de diffusion : scd-donnees-recherche@univ-amu.fr. Cette adresse est un lieu d’échanges et d’information sur les données de la recherche et leur gestion. N’hésitez pas à l’utiliser pour transmettre, partager, échanger sur des problématiques liées aux données et à leur gestion. Pour vous inscrire.

Bienvenue

Dans l’environnement actuel, les données de la recherche constituent un enjeu majeur. Le monde scientifique est contraint d’assurer une traçabilité des activités de recherche et, en même temps, fait face à une augmentation considérable des données produites au sein des unités de recherche.

Que veut dire « gérer ses données ­» ? 

Pour faire simple, cela consiste à :

  • accompagner vos données tout au long du cycle de vie du projet de recherche (création, traitement, analyse, partage et réutilisation) ;
  • les organiser dès la collecte ;
  • sauvegarder régulièrement les données en cours d’utilisation (dites « chaudes ») ;
  • préserver/archiver les données immuables (dites « froides »), et rendre leur lecture accessible et leur exploitation future possible ;
  • respecter les règles éthiques pour leur partage.

Ce site vous accompagne dans le cycle de vie de vos données. Dédié aussi bien aux enseignants-chercheurs qu’aux professionnels de l’IST, soutien de la recherche, il présente, en premier lieu, la problématique de la gestion des données de la recherche et ses enjeux, puis il propose des bonnes pratiques et des pistes à étudier pour appréhender cette question.

Un projet « Données de la recherche » oui mais dans quel contexte ?

Un défi d’actualité

 
2016 : La loi République numérique

Elle apporte en son article 30 des précisions sur le statut de données publiques de la recherche :

« II. Dès lors que les données issues d’une activité de recherche financée au moins pour moitié par des dotations de l’État, des collectivités territoriales, des établissements publics, des subventions dagences de financement nationales ou par des fonds de l’Union européenne ne sont pas protégées par un droit spécifique ou une réglementation particulière et quelles ont été rendues publiques par le chercheur, létablissement ou lorganisme de recherche, leur réutilisation est libre.

« III. L’éditeur dun écrit scientifique mentionné au I ne peut limiter la réutilisation des données de la recherche rendues publiques dans le cadre de sa publication. »

 

2018 : Plan national pour la science ouverte...

La science ouverte est la diffusion sans entrave des publications et des données de la recherche. Elle s’appuie sur l’opportunité que représente la mutation numérique pour développer l’accès ouvert aux publications et – autant que possible – aux données de la recherche en construisant un écosystème dans lequel la science est plus cumulative, plus fortement étayée par des données, plus transparente, plus rapide et d’accès plus universel.

La science ouverte induit une démocratisation de l’accès aux savoirs, utile à la recherche, à la formation, à l’économie, à la société.

  • Structuration des données (FAIR, préservées et ouvertes) ;
  • Diffusion ouverte des données issues de programmes financés sur fonds publics ;
  • Généralisation des plans de gestion de données dans les appels à projets ;
  • Engagement d’un processus de certification des infrastructures de données.
 
... et Plan S

Annoncé en septembre 2018 et mis à jour en mai 2019, le Plan S vise à accélérer le passage vers l’Open Access. Elaboré par la cOAlition S (regroupant à ce jour 16 agences nationales de financement de la recherche, dont l’ANR), ce plan a été construit autour de 10 règles principales parmi lesquelles l’obligation - à partir de janvier 2021 - de publier tous les travaux scientifiques issus de la recherche financée par les fonds publics nationaux ou européens dans les journaux ou sur les plateformes conformes avec le principe de l’Open Access.

 

ANR : Plan d’action 2019
L’ANR appelle les coordinateurs à considérer la question des données de recherche au moment du montage et tout au long du projet. L’Agence demande à ce que les publications consécutives aux projets qu’elle finance, soient déposées en texte intégral dans une archive ouverte, et imposera un plan de gestion des données (DMP) pour les projets financés à partir de 2019.
 
Horizon 2020 et Horizon Europe
  • Généralise l’accès libre aux publications de recherche et introduit l’accès libre aux données de recherche ;
  • Encourage à développer, dès la phase de conception du projet, une stratégie de gestion des données et d’élaborer un plan de gestion des données ;
  • Oblige à rendre accessibles et réutilisables gratuitement en ligne les données de recherche électroniques générées dans des projets financés dans le cadre du programme Horizon 2020 ;

AMU s’inscrit dans le mouvement mondial de la Science Ouverte

Cet engagement s’applique dans l’absolu aussi bien aux publications qu’aux données produites en amont de ces dernières. L'Université a pris la mesure de l’importance et de l’enjeu des données de la recherche dans le mouvement de la Science Ouverte. Des initiatives majeures favorisent l’émergence de divers projets et vous place au cœur du principe de la Science Ouverte. L’ouverture des données de la recherche marque un changement culturel important pour vous, chercheur·es, informaticien·nes et professionnel·les de l’IST.

Le projet « Données de la recherche | DR » (projet SDN piloté par la gouvernance et porté par le SCD) se veut fédérateur. Nous souhaitons vous accompagner, vous former pour vous permettre de vous inscrire, dans la durée, dans un mouvement national et international.

De plus, le conseil d’administration d’AMU a validé, en avril 2019, le lancement d’une démarche projet en vue de la labellisation HRS4R (Human Resources Strategy for Researchers). Cette stratégie européenne  vise à améliorer les pratiques des organismes et établissements européens œuvrant dans le domaine de la recherche en matière de recrutement et de cadre d’exercice des chercheurs.
Pour en savoir plus :
https://www.univ-amu.fr/fr/public/hrs4r


Qui ?

Le Service commun de la documentation (SCD), via sa cellule Open Access, est un espace privilégié pour concevoir des offres dédiées aux données de la recherche, agir en transversalité dans les établissements et répondre aux enjeux de la science ouverte. Après l’archive ouverte HAL AMU, le projet « données de la recherche » vient logiquement poursuivre, compléter et amplifier l’effort engagé par AMU.

Ainsi, AMU ambitionne de d’insuffler une culture de la gestion des données de la recherche en vous accompagnant dans :

  • la gestion
  • le signalement
  • l’archivage
  • la diffusion
  • la visualisation des données de la recherche

Comment ?

Par la mise en place progressive d’un réseau d’acteurs chargés de ces questions dans les structures de recherche et en suivant l’axe de travail suivant :

  1. Recenser les besoins des chercheurs et des unités | analyser l’existant ;
  2. Répertorier les solutions fonctionnelles et techniques disponibles ;
  3. Accompagner les chercheurs et les laboratoires sur le déploiement de solutions de gestion de données ;
  4. Soutenir l’université sur les questions liées au circuit de gestion des données de la recherche et la mise en place d’outils.