Aller au contenu principal
Il semble que vous utilisez Internet Explorer 11 ou une version antérieure. Ce site Web fonctionne mieux avec les navigateurs modernes tels que les dernières versions de Chrome, Firefox, Safari et Edge. Si vous continuez avec ce navigateur, vous pouvez vo

Données de la recherche

Quelques ressources pour vous accompagner dans la gestion des données de la recherche

Pour le chercheur et l’enseignant-chercheur...

La gestion des données de la recherche est un ensemble de processus appliqués tout au long du cycle de vie d’un projet de recherche. Il guide la collecte, la documentation, le stockage, le partage et la préservation des données de recherche. L’ensemble des milieux de la recherche tirent le maximum de valeur des données de la recherche lorsqu’elles sont accessibles, partagées, réutilisées et exploitées différemment.

Le libre accès aux données scientifiques fait partie des objectifs de la recherche publique. Les droits et principes de l’Open Data s’appliquent pleinement aux données de la recherche, c’est-à-dire aux données produites dans le cadre des activités de recherche.

En participant activement au mouvement pour l’ouverture de vos données de recherche vous

  • Répondez aux exigences des organismes subventionnaires ;
  • Permettez la reproduction et la validation des résultats de la recherche ;
  • Allez vers la transparence et la vérifiabilité des données ;
  • Favorisez la réutilisation pour le développement de nouveaux savoirs ;
  • Évitez la répétition des travaux de recherche ;
  • Luttez contre la fraude scientifique et le plagiat ;
  • Respectez les règles éthiques1.

Cependant, ouvrir l’accès ne signifie pas nécessairement rendre accessible toutes vos données de recherche. Nous préconisons plutôt le principe « aussi ouvert que possible, aussi fermé que nécessaire », AMU souhaitant promouvoir une saine gestion des données comme part essentielle des bonnes pratiques de la recherche.

Ce que cela implique pour vous

From Open Access to Open Data, https://fr.slideshare.net/brianhole/from-open-access-to-open-data, Publié dans Technologie
Licence : CC Attribution License.

 

1 Vous pouvez consulter à ce sujet : Véronique Ginouvès, Isabelle Gras. La diffusion numérique des données en SHS - Guide des bonnes pratiques éthiques et juridiques. Presses universitaires de Provence, 2018, Digitales, 9791032001790. https://hal-amu.archives-ouvertes.fr/page/guide-de-bonnes-pratiques

mais surtout pour...

Les données créées dans le cadre d’activités ont une forte valeur lorsqu’elles sont ensuite régulièrement réutilisées. « La valeur des données réside dans leur exploitation. L’accès total et ouvert aux données scientifiques devrait devenir la norme internationale pour l’échange des données scientifiques issues de la recherche financée sur fonds publics ». Pour les organismes de recherche, pour les autorités politiques nationales et européennes, l’ouverture des données scientifiques a, du point de vue économique, deux finalités majeures :

  • Optimiser la recherche (réduction de la recherche redondante, nouvelles recherches sans collecte de données etc.) ;
  • Accélérer l’innovation industrielle notamment dans le domaine de la santé et de l’environnement.

La gestion et la mise à disposition des données scientifiques peuvent faciliter l’émergence de nouvelles formes d’analyses, avec des résultats novateurs, du simple fait de leur masse (volume), de leur diversité (variété), et aussi de leur interopérabilité.

Cela engendre une forte expansion de la masse des données et une diversification de leur usage pour la recherche. Dans certaines disciplines, des résultats valables et importants restent non publiés et beaucoup de données sont sous-utilisées ou perdues.

Parfois les données brutes sont si massives qu’elles sont traitées directement en ligne sans être stockées. L’objectif serait d’indiquer l’origine de ces données brutes même si elles ont disparu, et surtout de reconnaître la valeur du travail des personnels (enseignants, chercheurs, ingénieurs, techniciens).

Initié sur la base de la politique de l’Union Européenne en matière d’Open Science, l’effort d’ouverture des données vise trois grands objectifs :

  1. Renforcer la démocratie (transparence, concertation, implication des citoyens) ;
  2. Soutenir l’innovation économique et sociale, favoriser l’émergence d’un environnement propice à la croissance économique ;
  3. Rendre l’action publique plus efficace (décloisonnement et adoption de stratégies fondées sur la donnée), notamment pour l’aide à la prise de décision pour l’évaluation et le bon fonctionnement des services[1].

L’enjeu :

  • Contribuer à une meilleure compréhension des données de la recherche ;
  • Contribuer à une meilleure prise en charge, au niveau des chercheurs et des équipes, au niveau des laboratoires et des établissements et organismes ;
  • Assurer la qualité des données, leur archivage et leur partage pour répondre aux exigences des bailleurs publics pour le financement de projets de recherche ;
  • Mettre les données de la recherche en accès libre et gratuit pour accroître leur impact social et économique.

[1] Joachim Schöpfel, Eric Kergosien, Hélène Prost. « Pour commencer, pourriez-vous définir ‘données de la recherche’? » Une tentative de réponse. Atelier VADOR : Valorisation et Analyse des Données de la Recherche; INFORSID 2017, May 2017, Toulouse, France. 2017. <hal-01530937>